Augmentation mollets tunisie

Dr Nedra Gharbi : Chirurgien plastique et esthètique tunisie


Augmentation mollets tunisie: Des mollets rachitiques sont dus à un développement incomplet des trois muscles (un profond et deux superficiels) qui donnent son galbe à la jambe. Pour corriger cette hypotrophie musculaire, Dr Nedra Gharbi met en place, en profondeur, un implant de forme allongée, en gel de silicone ou injecte une grande quantité de graisse pour donner du galbe au mollet.

Augmentation mollets tunisie : les implants

Les implants: Les implants ont été conçus à l’origine pour traiter les séquelles de la poliomyélite. Il en existe de différentes longueurs (de 12 à 20 cm) et épaisseurs. Ils s’adaptent à l’anatomie de chaque jambe et recréent une harmonie entre le volume et le profil de la cuisse, du genou et de la cheville. L’emplacement de l’implant est capital pour un bon résultat esthétique, mais aussi pour qu’il ne bouge plus ensuite et qu’il ne se voit pas par transparence sous la peau. Pour le positionner correctement, Dr Nedra Gharbi effectue des premiers repères sur la peau en position debout, avant de faire allonger la patiente sur le ventre. Les implants sont alors mis en place par une petite incision de 3 cm placée dans un pli derrière le genou. En fonction du volume à corriger, il utilise un ou deux implants et, pour qu’ils soient bien stables, il les place en profondeur, sous les muscles. La cicatrice, très discrète, devient presque invisible au bout de cinq ou six mois.

Augmentation mollets tunisie

L’intervention dure une heure sous anesthésie locale ou générale, et se termine par la mise en place de bandes adhésives qu’il faut porter pendant quatre semaines sous des bas de contention. L’hospitalisation dure un jour et une nuit. La douleur s’estompe progressivement durant la première semaine, pour laisser place à une sensation de gêne qui persiste quelques jours. Le résultat, s’il est immédiat, est un peu faussé en raison de l’oedème qui ne se résorbe complètement qu’au bout de de six semaines. Les suites Il faut réduire ses activités, limiter ses déplacements pendant la semaine qui suit l’opération et éviter tout sport pendant au moins six semaines. Plusieurs consultations de contrôle sont nécessaires : au bout de dix jours, de trois semaines, puis tous les deux mois pendant six mois et enfin, à dix-huit mois. Le principal risque est la phlébite. Aussi les bas de contention sont-ils indispensables pendant l’hospitalisation, tout comme les massages des mollets durant l’opération et les anticoagulants pendant quinze jours. Les déplacements de prothèse sont rarissimes si celles-ci ont été mises en place par un chirurgien expérimenté. Cela peut toutefois survenir quand la patiente se montre imprudente ou trop pressée de reprendre une vie normale.

Augmentation mollets tunisie : Les résultats

Les résultats sont excellents et sont très appréciés, surtout lorsque l’on a souffert de jambes anormalement maigrichonnes sur lesquelles ni collants ni bottes ne tenaient et qui exigeaient le port constant du pantalon. Cela dit, il importe que cette opération soit pleinement justifiée.